Message à la Nation du Président de la République, SEM Ibrahim...

L’attaque de Indelimane, de Boulkessy et Mondoro et toutes celles qui les ont précédées montrent la gravité de la situation que vit notre pays. Nous sommes en guerre. Les seigneurs de guerre du terrorisme international au Sahel continuent leur croisade obscurantiste sanglante avec l'objectif évident de détruire nos institutions, notre pays et nos pays.

Communiqué de la plate-forme DÉFENDONS LE MALI suite à l’attaque terroriste...

C’est avec indignation et cœur meurtri que nous membres de la plateforme «  Défendons le Mali », avions appris l’attaque terroriste de ce vendredi, 1er novembre 2019 contre la position des Forces  Armées Maliennes à Indelimane dans le cercle d’Ansongo faisant des morts, de nombreux blessés et des dégâts matériels du côté de nos Forces Nationales de Défense et de Sécurité .  

CONSEIL DES MINISTRES

COMMUNIQUÉS

CONSEIL DES MINISTRES

COMMUNIQUÉS

CONSEIL DES MINISTRES

Restez connecté

3,998FansLike
52FollowersFollow
21FollowersFollow
5,110Les abonnésS´abonner

RECENT COMMENTS

    LATEST REVIEWS

    IDÉES COURTES ET INFAMIES D’UN INDIGNE FAUX FRÈRE

    L’avant-veille de l’intervention française (l’opération a été lancée le 11 janvier, NDLR.), j’étais à Bamako, où je réside, avec la peur au ventre. J’ai vraiment cru que les islamistes allaient nous envahir. Jusque-là, on pensait qu’ils resteraient au Nord, mais quand ils ont pris Konna, on a commencé à avoir vraiment peur. On s’est dit que s’ils prenaient ensuite Mopti, ils pourraient très bien aller jusqu’à Bamako. Pendant ce temps-là, notre classe politique continuait à se faire la guerre pour le bout de terre qui restait. Si la France n’était pas intervenue, on aurait été envahi par les djihadistes. Parce qu’il n’y a pas d’Etat au Mali, il n’y a rien, il n’y a aucune défense possible. »