Accueil Sécurité Mopti : les combattants signataires de l’Accord d’Alger dénoncent le non-avancement du...

Mopti : les combattants signataires de l’Accord d’Alger dénoncent le non-avancement du DDR

8
0

Hier jeudi 29 août 2019, les combattants signataires de l’Accord d’Alger, notamment ceux de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et de la Plateforme, ont tenu un sit-in devant le siège régional de la Commission nationale de désarmement , démobilisation et réinsertion (CNDDR) de Mopti . Objectif : réclamer le cantonnement d’intégration au centre du Mali.

Les jeunes combattants des mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger basés à Mopti se disent prêts à mener une lutte farouche contre l’insécurité dans la région de Mopti. Pour monter leur totale détermination, ils ont tenu un sit-in hier devant le siège de la CNDDR Mopti pour réclamer le cantonnement d’intégration.  Selon notre source basée à Sévaré, les jeunes manifestants dénoncent le retard du cantonnement d’intégration dans la région de Mopti.  « Les combattants  des mouvements signataires de l’Accord d’Alger demandent à ‘’quand à le cantonnement d’intégration pour le DDR de Mopti », nous précise notre interlocuteur, Daouda Guindo. Selon lui, ces jeunes manifestants se sont montrés prêts à lutter contre l’insécurité grandissante dans cette région malade depuis des années. Pour ces jeunes, le silence de l’Etat malien sur le  non-avancement du DDR dans la région de Mopti. « Les régions du nord ont fait un grand pas pour le DDR. Mais où en sommes-nous pour la région de Mopti », nous rapporte Daouda Guindo les propos d’un des manifestant devant  la Direction régionale la commission nationale de désarmement , démobilisation et réinsertion (DNDDR) de Mopti. Incroyable, mais vrai. Selon notre source, A leur arrivée devant le siège CNDDR, aucun travailleur n’y était présent. « Il n’y avait que le gardien selon les  manifestants de CNDDR Mopti, tous les administrateurs étaient partis à Bamako », nous confie-t-il. C’est à la Minusma que les manifestants ont remis leur doléance. Ils dénoncent, entre autres, le retard dans le DDR à Mopti, l’absence de l’administration du DDR de Mopti,  le désarment forcé du groupe d’autodéfense Danna Ambassagou. La Minusma s’est dit prête pour transmettre la doléance de ces jeunes à qui de droits.

Boureima Guindo

Source : Le Pays

Laisser une réponse

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.