Accueil Faits divers Un cadre de L’ADP –MALIBA charge l’activiste Ras Bath depuis la Côte...

Un cadre de L’ADP –MALIBA charge l’activiste Ras Bath depuis la Côte d’Ivoire «J’estime qu’il exagère et j’espère ne plus revenir là-dessus parce que trop c’est trop.»

84
0

Les militants et sympathisants du parti de la balance pour la paix, ADP-Maliba ont tenu une rencontre de restitution des travaux du 2ème congrès ordinaire de ladite formation politique arrivée 3è lors du premier tour de la présidentielle du Mali en 2018.

Venus des différentes communes d’Abidjan, ils se sont retrouvés à l’Allocodromme de la Commune de Cocody pour faire le point de ce grand évènement marquant l’histoire de ce jeune parti politique à la recherche d’un sang nouveau pour les futures batailles électorales.

Alassane Bah, cadre du parti et non moins ex-directeur de campagne du candidat de L’ADP –MALIBA a profité de l’occasion pour inviter l’activiste malien Ras Bath à la retenue dans ses adresses aux personnalités depuis la Côte d’Ivoire. C’était la semaine dernière. Cadre ADP Maliba

A cette occasion comme, il fallait s’y attendre, l’auditoire a été instruit sur la nouvelle ligne directrice dudit parti et s’est imprégnée de ses perspectives. A en croire le nouveau président du comité exécutif de cette formation politique Youba Bah, rien ne sera comme par le passé et tout cela concoure à l’avancée du parti qui aura un traitement particulier afin de mettre les militants en confiance.

Après avoir passé en revue le déroulé du congrès de Bamako présidé par Aliou Boubacar Diallo , par ailleurs président d’honneur dudit parti politique , Alassane Bah ex directeur de campagne du premier responsable de L’ADP –MALIBA a tenu à être plus explicite en apportant plus d’éclaircissements à l’assistance sur certains points saillants ayant ponctué ledit congrès à savoir entre autres le toilettage des textes qui régissent le parti, l’affirmation de la ligne du parti qui n’est autre que de demeurer dans l’opposition, la poursuite du processus d’implantation de l’ ADP – MALIBA à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, l’exclusion de l’ex-président du comité exécutif dudit parti, Amadou Thiam et son Secrétaire général Sory Ibrahim Traoré.

Pour rappel, ce congrès qui était tant attendu par les uns et les autres, a enregistré plus de mille cinq cents congressistes du 25 au 26 Mai 2019 au Centre international des conférences de Bamako (CICB).

Alassane Bah, dans son adresse, est revenu sur l’actualité sociopolitique de son pays qui, dit –il , vit une page triste de son histoire eu égard à cette barbarie humaine qui ne cesse d’endeuiller des familles. « Nous devons nous donner la main pour faire face à l’insécurité grandissante dans notre pays. », a-t-il martelé sur un ton de fermeté. Pour lui , le parti qu’il représente en Côte d’ Ivoire a un rôle important à jouer pour le retour de la paix au Mali, invitant ainsi les uns et les autres à se mobiliser et à adhérer massivement à l’ADP- MALIBA tout en œuvrant à l’avènement de cette formation politique au pouvoir. Il a par ailleurs rappelé que même étant à l’opposition, son patron Aliou Boubacar Diallo a toujours exprimé son patriotisme en apportant son soutient aux populations en détresse.

« Notre cheval de bataille en vue de remporter les élections présidentielles de 2023, c’est d’implanter notre parti ici en côte d’ivoire ; ce pays traditionnellement hospitalier ou vivent un grand nombre de nos compatriotes tout comme les autres pays où leur présence n’est pas à négliger». Saisissant de cette opportunité, Alassane Bah a exprimé son mécontentement face, dit –il à la manière dont l’activiste malien Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, s’adresse à son mentor Aliou Badra Diallo, depuis quelques temps dans le cadre de ses émissions radio .

« Je voudrais lui dire tout simplement que depuis quelques temps, comme il le sait d’ailleurs, notre président d’honneur, fait l’objet de critiques acerbes et sans fondement de sa part. Je souhaite qu’il sache raison garder parce qu’à mon sens, nul n’a le monopole de la vérité, du savoir et de la parole. Je l’appelle donc à la raison et à la retenue parce que j’estime qu’il exagère et j’espère ne plus revenir là-dessus parce que trop c’est trop ! ».

C’est de par cette mise en garde que l’exposant du jour a mis fin à l’essentiel de ses propos qui, visiblement, ont été bien perçus par son auditoire. Il faut noter qu’un comité ad hoc composé de 10 membres a été mis en place qui se chargera de mettre en place la section ADP MALIBA de Côte d’ivoire qui à sont tour aura la lourde charge d’installer les différentes sections dans les communes d’Abidjan et à l’intérieur du pays.

Malick Gaye