Accueil Sports Du MENC au Ministère de la Jeunesse et des Sports : Arouna...

Du MENC au Ministère de la Jeunesse et des Sports : Arouna Modibo Touré, pour relever d’autres défis !

8
0

Remarquable, significatif et élogieux, le bilan du passage du ministre Arouna Modibo Touré à la tête du département de l’Economie Numérique et de la Communication restera longtemps gravé dans les anales de ce ministère. Aussi bien dans le domaine de la communication que des technologies de l’information et de la communication, les actes posés, les acquis entérinés et les chantiers ouverts par lui ont permis de changer le visage de ce secteur et propulser le Mali dans le ghota des pays africains, solidement engagés sur la voie de la révolution numérique. Sa reconduction au sein du nouveau gouvernement au poste du chef de département de la Jeunesse et des Sports est un nouveau challenge que ce grand serviteur de l’Etat est prêt à relever.

Comme par enchantement, quelques heures seulement avant le dépôt de la démission du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et son Gouvernement, le jeudi 18 avril, le ministre Arouna Modibo Touré a posé deux actes majeurs. Il s’agit, dans la matinée, de la tenue de la 2ème session du comité de pilotage du Centre d’Information Gouvernemental du Mali (CIGMA)  et dans l’après-midi, de la cérémonie de départ des lauréats du camp numérique ‘’Mali Startup’’ à Sillicon Valley (San Francisco-USA). Si le premier évènement a permis de donner de nouvelles orientations pour sortir la communication gouvernementale de l’ornière, le deuxième était historique. Il s’agit de la concrétisation d’une initiative personnelle du ministre Touré à faire émerger des jeunes talentueux réunis dans les startups. Et cela a été un franc succès, car pendant une dizaine de jours ces jeunes ont effectué avec sérieux et abnégation ce voyage d’immersion. En raison de l’importance et de l’impact positif de cela pour le secteur privé de notre pays, la générosité du ministre Touré, a permis de compléter le nombre des startups à cinq, avec le rajout de deux autres candidats, notamment Seydou Sow( non voyant) et Awa Touré (seule femme parmi les lauréats).

Cette action n’est qu’une infime partie de l’aperçu des actions posées par le ministre Arouna Modibo Touré, depuis son arrivée à la tête de ce département, le 13 avril 2017.

Le renouveau du secteur de la Communication

Dans le domaine de la communication, le renouveau apporté au secteur sous son impulsion est significatif.

Sur le plan structurel, toutes les structures rattachées au département de l’Economie Numérique et de la Communication ont été dotées d’outils de gestion efficace et efficiente. Elles tiennent régulièrement les sessions de leur conseil d’administration, ainsi que d’autres instances réglementaires permettant de veiller sur la mise en œuvre effective des mesures et directives de gestion adoptées au bien être des travailleurs et des structures elles-mêmes. Sur ce chapitre, les faits notables sont entre autres, la satisfaction des points de revendication du syndicat des travailleurs de l’ORTM. Notamment, celui relatif à l’instauration d’une redevance télé et le partage effectif du patrimoine et du personnel entre l’ORTM et la SMTD. S’y ajoutent le recrutement et la nomination de personnel compétent au sein et à la tête de ces structures. En illustrent, les nominations de Ismael Togola à la tête de la SMTD, de Salif Sanogo à la tête de l’ORTM et de Bréhima Touré à la tête de l’AMAP. Les résultats atteints par ces différentes structures, en termes de mobilisation de ressources propres ont été satisfaisants. Et cette dynamique est toujours de mise.

Sur le plan pratique, le maintien de l’aide publique à la presse (malgré la crise de la trésorerie), l’instauration de la nouvelle carte de presse et des gilets de reportage pour chaque journaliste ont été des actions ayant permis d’assainir le secteur mais aussi de protéger les journalistes dans l’exercice de leur profession.

L’autre grand chantier ouvert grâce au leadership du ministre Arouna Modibo Touré concerne la transition de la télévision nationale de l’analogie au numérique. Le projet TNT (Transition Numérique Terrestre) de l’ORTM a été financé par la coopération française et sera concrétisé dès l’année prochaine. Un projet qui relevait de l’impossible, en raison du retard accusé par notre pays conformément aux instructions de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), mais rendu possible grâce à l’engagement du ministre Touré. Ce même engagement a permis de relancer les travaux de reconstruction de la nouvelle tour de l’ORTM sur la route de Kati. Un chantier dont le dossier a été sorti des tiroirs pour être classé au menu du dernier Conseil des ministres (reporté).

Sur le plan législatif, les textes défendus et adoptés par le ministre sortant de l’Economie Numérique et de la Communication devant l’Assemblée nationale sont de plusieurs ordres et de portée significative pour le secteur de la communication et de la publicité dans notre pays. Au compte des projets du travail gouvernemental pour le deuxième semestre 2019, il y’ avait la fameuse loi portant sur la dépénalisation du délit de presse. De même que celles sur les médias sociaux et les startups.

Le train numérique à grande vitesse :

La SMTD (la Société Malienne de Transmission et de Diffusion) constituait l’organe principal sous l’impulsion du ministre Touré pour propulser la transition vers le Numérique et faire face aux exigences de développement des infrastructures de fibre optique. Cette société a développé plusieurs services liés aux technologies du futur. Notamment la diffusion TNT, la fibre Optique, le Call Center, le Data Center ou les Services Points Hauts. Rien que dans le domaine de fibre optique, elle a déployé sur plus de 3000 km à travers le Mali. Toute chose qui rendait possible les missions de diffusion des programmes télé de l’ORTM, l’animation des centres d’accès de l’AGEFAU mais aussi l’accès des outils de communication proposés par les opérateurs de téléphonie mobile aux populations des zones enclavées.

En plus de la SMTD, l’AGEFAU (Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel) constituait aussi un outil précieux que la dynamique managériale du ministre Arouna Modibo Touré a favorisé l’atteinte de certains objectifs. D’ailleurs au compte de cette agence, les activités programmées en 2019 portaient, entre autres sur le renforcement de ses capacités opérationnelles et managériales à travers l’acquisition d’outils de travail performants, de la finalisation de l’observatoire du service et de l’accès universel aux télécoms/TIC , de l’actualisation de la stratégie nationale d’accès et /ou de service universel, de la poursuite du projet de couverture téléphonique et de l’implantation de centres d’accès universel aux TIC. Cela, grâce à la mise en place des cases wifi  et de l’Université Virtuelle du Mali.

En outre, après évaluation, la poursuite du programme ‘’un étudiant, un ordinateur’’ était attendue.

Pour la démocratisation du secteur des télécommunications au Mali, le ministre Touré après le succès acquis dans le renouvellement de la licence d’Orange Mali (100 milliards pour la caisse publique), le basculement de la Sotelma Malitel à la téléphonie de dernières générations (3G et 4G), l’opérationnalisation du 3ème  opérateur (Telecel) était déterminé à lancer la 4ème licence cette année pour l’arrivée dans notre pays d’un nouvel opérateur de renommée internationale.

Après ces énormes résultats acquis et bien d’autres, en l’espace de deux années passées à la tête du ministère de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré reconnu pour son engagement et sa volonté inébranlable de relever des défis est décidé à faire de sa nomination au ministère de la Jeunesse et des Sports un challenge à relever. Et ce ne sont pas des atouts qui font défaut de son côté. Ses ambitions nobles constitueront à engranger de nouvelles dynamiques pour assurer à la jeunesse malienne un meilleur devenir et faire sortir le sport malien de l’ornière.

Le défi est lancé !

Laisser une réponse

Entrez votre commentaire !
Entrez votre nom ici:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.