Accueil Developpement LAFIABOUGOU : Le Premier ministre lance les travaux de pavage de la...

LAFIABOUGOU : Le Premier ministre lance les travaux de pavage de la rue Ali Farka

76
0

Le Premier ministre, chef du Gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga, a procédé ce mardi 12 février en fin de journée à la pose du premier pavé de roche du chantier d’aménagement de la Rue Ali Farka Touré à Lafiabougou, en commune IV du district de Bamako.  Ce projet sera exécuté par 20 jeunes de la commune pour 2 050 journées de travail cumulées.

La cérémonie qui a eu lieu sur la place publique du quartier qui jouxte ladite rue à Lafiabougou a réuni plusieurs membres du Gouvernement, dont les ministres en charge de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne; celui des Transports; des Infrastructures et de l’Equipement ; des Mines et du Pétrole ; de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ainsi que leurs collègues de l’Energie et de l’Eau puis du Plan et de l’Aménagement du Territoire ; des Affaires religieuses et du Culte ; de l’Habitat, de l’Urbanisme. Ils avaient à leurs côtés le Directeur général de l’APEJ, Aly Kébé, les chefs de services des structures du département de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, le Maire de la commune IV, le président du CNJ Souleymane Satigui Sidibé, ainsi que les cadres et représentants de plusieurs institutions et structures centrales et régionales. 

Quant à la population de Lafiabougou, elle est sortie massivement  à travers les notabilités, les femmes, les jeunes et les élèves pour accueillir les hôtes du jour et assister à la concrétisation d’un projet cher à l’ensemble de la commune IV. En effet, la Fondation Ali Farka Touré et la famille de l’illustre artiste international ont plaidé pour le projet depuis plusieurs années. 

Au nom de la population, le coordinateur des chefs de quartier a remercié le président de la République, le Gouvernement et la Mairie de la commune IV pour le lancement de cet important projet qui va contribuer à l’embellissement, la mobilité et la création d’emplois au bénéfice de la collectivité. Il a réitéré toute leur confiance et tout leur soutien au chef du Gouvernement en paraphrasant que les coutumes de chez nous sont plus séculaires que les religions révélées. Il n’a pas manqué de féliciter le gouvernement pour l’amélioration des patrouilles de sécurité tout en égrenant quelques doléances sur le prolongement du pavage à réaliser vers la rue bitumée adjacente, la réhabilitation des principales voies d’accès à Kalambanbougou, au centre d’état civil de Lafiabougou, Lassa et certaines parties de Djicoroni Para, entre autres.  Le Ministre Koïta annoncera au cours de la cérémonie l’accord du Premier ministre pour la réalisation des études techniques sur les tronçons évoqués.  

Le Maire Adama Bérété a également traduit toute la satisfaction de sa collectivité pour l’accompagnement technique et financier apporté par l’Etat à travers le ministère en charge de l’Emploi et l’APEJ.  Il n’a pas manqué de rendre un hommage mérité à feu Ali Farka Touré qui a porté haut le drapeau du Mali partout à travers le monde.  A son tour, le président du CNJ a abondé dans le même sens en réaffirmant le soutien de la jeunesse au Premier ministre et au gouvernement et rappelant les importants acquis de ces dernières années. Il a souhaité une implication plus dense des jeunes dans l’ensemble des défis de l’heure.   

Après la présentation des 20 jeunes qui seront formés sur le chantier d’aménagement par l’entreprise Santarala, le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, M. Amadou Koïta, a indiqué que le projet portera sur 400 mètres linéaires pour une création de 2 050 Journées de travail au profit des ouvriers tous de la commune IV du district de Bamako.  Le projet permettra en outre d’améliorer la praticabilité de la rue avec le dallage des accotements ainsi que la réhabilitation des caniveaux pour le drainage des eaux usées et de pluie.  Il contribuera donc à former des jeunes sur les techniques de taille et de pose de pavés de roche, à renforcer les compétences locales dans le domaine de l’entretien de telles infrastructures et créer des emplois à travers la promotion de l’approche HIMO. Mieux, il impactera sur le développement du secteur du pavage des voies urbaines tout en  améliorant l’assainissement et le cadre de vie des populations, la sécurité des usagers et des riverains de la voie, la lutte contre la pauvreté à travers la distribution de revenus à la main d’œuvre locale.

En formant les jeunes, l’objectif visé reste indéniablement la réduction du chômage, une meilleure qualification des ressources humaines  et le développement local.

Dans le cadre de la résolution de la problématique de la qualification des jeunes, l’approche Haute intensité de main-d’œuvre (HIMO) est une stratégie efficace basée sur une technique qui privilégie la formation de la  main d’œuvre capable, susceptible d’être mobilisée à tout moment sur les grands chantiers et l’utilisation des matériaux locaux, de constituer des GIE et autres associations facilitant la réalisation d’infrastructures socioéconomiques.

Avant de planter le panneau de chantier, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a suivi une présentation illustrée sur plans du projet exposée par le chef de département Emploi et Investissement de l’APEJ, M. Adama Diarra. Il a ensuite posé  le premier pavé de l’aménagement suivi par le ministre Amadou Koïta et du Maire qui ont également posé leur pavé symbolique.

En s’adressant à la presse, le Premier ministre a mis l’accent sur les avantages liés à l’aménagement des voies suivant la méthode HIMO et qui combinent préservation des emplois dans les carrières de production, création d’emplois et qualification des jeunes sur les chantiers-écoles,  amélioration du cadre de vie, etc. Conformément à la vision du chef de l’Etat, il a annoncé la réalisation de nombreux chantiers similaires à travers le pays. Il a enfin rendu hommage à feu Ali Farka Touré dont la famille a agrémenté la cérémonie à travers de belles prestations musicales.  

Le coût total du projet est de 98 202 220 FCFA, dont 95% versés par l’APEJ et 5% par la Mairie.  Les chantiers écoles HIMO de l’APEJ sont des chantiers de démonstration qui visent à promouvoir auprès des collectivités locales et des jeunes ruraux des méthodes appropriées de création d’emplois et de richesses.  

CICOM APEJ