Accueil Corruption SULFUREUSE AFFAIRE DES 100 MILLIONS DE SOUMAÏLA CISSE : Chérif Ousmane Madani...

SULFUREUSE AFFAIRE DES 100 MILLIONS DE SOUMAÏLA CISSE : Chérif Ousmane Madani Haïdara déjoue la corruption

52
0

Les émissaires de Soumi champion se contredisent
La semaine dernière, les réseaux sociaux ont été enflammés avec un sujet qui ne serait pas un événement s’il n’y avait pas assez de contradictions dans les déclarations des protagonistes. Il s’agit de la tentative de corruption du Guide spirituel Chérif Ousmane Madani Haïdara par Soumaïla Cissé avec 100 millions francs CFA.
Nous sommes en 2013, quand les candidats à la présidentielle en manque de popularité cherchaient coûte que coûte le pouvoir. Chacun développant sa stratégie de mobilisation, Soumaïla Cissé, candidat malheureux de l’Union pour la République et la démocratie (URD), n’a pas trouvé mieux. Il a lorgné les centaines de milliers de fidèles de l’association Ançardine, dirigée par Chérif Ousmane Madani Haïdara. Pour arriver à cette fin, comme il en a l’habitude, il a voulu marchander les militants d’Ançardine. Ainsi, nous rapporte-t-on, il a envoyé deux émissaires : le député Mamadou Hawa Gassama Diaby, élu URD à Yélimané, et Bandiougou Gakou, ancien ministre, chez Haïdara, avec 100 millions de nos francs. Le Guide religieux, suffisant en termes d’argent et de matériel, a déjoué cette tentative de corruption. Car, à en croire lui-même, connaissant les intentions des politiques, surtout en période préélectorale, il a refusé ladite somme. Ce, afin de ne pas être aux ordres de ce candidat en disgrâce au sein de l’opinion populaire. « Je ne prendrai pas cet argent qui fera de moi un esclave de Soumaïla Cissé en donnant une consigne de vote à mes disciples. Car, je ne suis en manque de rien. Seulement, je n’ai besoin que de 100 000 FCFA aujourd’hui. Mais je ne veux pas de cet argent», aurait-il déclaré. Humiliés, car ayant fait croire à Soumaïla Cissé qu’ils peuvent aligner Haïdara du côté de leur candidat comme on le dit dans les coulisses, ils ont trouvé une autre astuce. Selon l’entourage du Guide de Ançardine, les deux émissaires ont affirmé qu’il ne s’agit pas d’un marchandage. Ce montant lui est destiné pour qu’il fasse des bénédictions pour le pays et pour leur candidat.
Faut-il le rappeler, la médiatisation de cette sulfureuse affaire serait causée par l’indiscrétion du député Mamadou Hawa Gassama Diaby qui l’a racontée partout où il est passé, avec une dose de diffamation.
Contradiction entre les émissaires de Soumaïla Cissé
Deux ans après les explications publiques de Haïdara autour de ce sujet, Mamadou Hawa Gassama Diaby a réactualisé l’affaire. Il est sorti de la médisance pour faire une déclaration publique sur les réseaux sociaux. Dans ses commentaires, il affirme qu’ils ont donné les 100 millions au Chérif pour des fins politiques et non pour des bénédictions. « Bandiougou Gakou et moi nous nous sommes rendus chez Haïdara avec 100 millions. Ce, afin qu’il appelle ses adeptes à voter pour Soumaïla Cissé à la présidentielle de 2013. Il nous a dit que le moment n’était pas opportun car, il entretenait de bons rapports avec le Capitaine Amadou Haya Sanogo (alors homme fort du pays, ndlr). Qu’au bon moment, il le fera. C’est sur cette base que nous lui avons remis l’argent », a-t-il déclaré dans une deuxième vidéo publiée sur Facebook.
De sources proches de Bandiougou Gakou, pris à témoin par le député Gassama Diaby dans cette affaire, ce dernier avance un autre argument qui confirme celui des proches du leader religieux. « On est venu me chercher pour aller chez Haïdara. Gassama a mis les paquets d’argent sur la table de Haïdara. Il a affirmé qu’il ne s’agit pas d’un marchandage politique. C’est à partir de là que je lui ai dit qu’il ne s’agit pas d’une affaire politique. Si c’était le cas, je n’accompagnerai pas le député Mamadou Hawa Gassama Diaby chez vous. Ce montant vous est destiné uniquement pour faire des bénédictions pour le candidat Soumaïla Cissé. Parce que je leur ai conseillé que vos vœux sont vite exaucés. C’est sur cette base que Haïdara a encaissé l’entièreté de l’argent que nous avons apporté. Cependant, je ne connais pas le montant exact. Chacun annonce son montant », a déclaré Bandiougou Gakou.
Où sont passés les 20 millions de Soumaïla Cissé ?
Dans cette affaire, quand l’un des émissaires de Soumaïla Cissé, en l’occurrence Mamadou Hawa Gassama Diaby, annonce 100 millions destinés au Chérif Ousmane Madani Haïdara, l’entourage du prêcheur parle de 80 millions. Dans un post sur les réseaux sociaux, Bouna Niang, l’un des responsables d’Ançardine, indique que leur Guide leur a tout expliqué concernant le montant. A l’en croire, Chérif leur a expliqué que Soumaïla Cissé lui a envoyé 80 millions pour lui faire des bénédictions et non pour autre chose. Après, poursuivra-t-il, de bouche à oreille, Gassama a répandu la nouvelle, affirmant avoir remis 100 millions de FCFA à Haïdara pour battre campagne en faveur du candidat de l’URD. Mais, en réalité, explique Bouna Niang, notre Guide nous a parlé de 80 millions et que le complément est venu dans des circonstances qu’il garde en secret.
Quelques heures après, Chouala Bayaya Haïdara, un autre prêcheur proche du Guide, affirme que Haïdara n’avait reçu que 80 millions dans un premier temps pour faire des bénédictions afin que Soumaïla Cissé puisse devenir le Président du Mali. C’est quand le bénéficiaire et le donateur se sont rencontrés que ce dernier s’est rendu compte qu’une partie du montant destiné au Guide de Ançardine a disparu. C’est ainsi qu’il a complété les 80 millions à 100 millions de nos francs. Alors question ! Où sont partis les 20 millions manquants ? Mamadou Gassama Diaby a-t-il détourné l’argent, ou, se sont-ils trompés de montant ?
De toutes les façons, malgré les échecs de Soumaïla Cissé aux présidentielles de 2013 et de 2018, on peut affirmer que les bénédictions de Haïdara ont été en partie exaucées. Car, le candidat de l’URD est arrivé en 2ème position en 2013 avec 22% des voix, et en nette progression avec un peu plus de 32% en 2018.
Dans tous les cas, Soumaila Cissé devra prouver qu’il est réellement un homme d’Etat en tenant toutes ses responsabilités dans une affaire qui confirme de plus la cacophonie qui prévaut au sein de cette formation politique où son autorité est mise en cause par certains de ses lieutenants dont le député Mamadou Hawa Gassama Diaby.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa crédibilité a pris un sérieux coup. Ça aurait été sous d’autres cieux, les politiciens de la trempe de Soumaila Cissé seraient à jamais bannis du landernau politique.
Oumar KONATE