Accueil Education ENTREPRENEURIAT JEUNES: l’ESCAE et l’APEJ s’engagent en milieu scolaire et universitaire

ENTREPRENEURIAT JEUNES: l’ESCAE et l’APEJ s’engagent en milieu scolaire et universitaire

96
0

C’est désormais une tradition : la formation et la sensibilisation de la jeunesse à l’Ecole Supérieure de Commerce, d’Administration et d’Entreprenariat (ESCAE). Résolument engagée à inculquer aux jeunes la culture de l’entreprenariat, en partenariat avec l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ), l’école a organisé une campagne de sensibilisation en milieu scolaire et universitaire.

Le samedi 17 novembre rentre dans les annales de l’ESCAE en termes de formation et de renforcement de capacités des élèves et étudiants. C’est par une conférence-débat animée par Bocary Ibrahima Maïga, Directeur des programmes de l’école, la coordinatrice de la rive gauche de l’APEJ, Camara Comba Sissoko, Lassana Touré comme modérateur que les jeunes étudiants se sont imprégnés de la culture de l’entrepreneuriat.

C’est fort du constat que le taux de chômage est élevé au Mali, avec un Etat qui n’arrive pas à donner du travail à tous les jeunes formés et versés chaque année sur le marché de l’emploi que les jeunes universitaires de l’ESCAE ont décidé de ne pas être des demandeurs d’emploi, mais d’en être des créateurs. C’est pourquoi à l’ESCAE l’esprit d’entrepreneuriat est mis en avant. L’APEJ a décidé d’accompagner une telle initiative.

Campant le décor, Bocary Ibrahima Maïga félicite l’APEJ pour le choix porté sur son établissement d’œuvrer à la professionnalisation des jeunes à travers cette série de formation entrepreneuriale. Il souligne que l’Ecole de Commerce, d’Administration et de l’Entrepreneuriat (ESCAE) existe depuis 2014. Depuis, elle fait de l’entrepreneuriat son crédo.

Il affirme que cette année, ils ont démarché trois entreprises sur place à Bamako pour que les jeunes s’y inspirent ; et après, ils ont eu envie de sortir de Bamako. A travers cette sortie, ils ont rencontré la coopérative des productrices de beurre de karité de Zantièbougou, à 200km de Bamako. Sur place, les auditeurs se sont familiarisés avec les outils de transformation des amandes en beurre (ramassage –concassage-barattage-émulsion-mise en bouteilles, étiquetage jusqu’à la vente).

Le directeur des programmes ajoute que l’appétit vivant en mangeant, ils ont eu envie de faire une sortie internationale qui les a conduits en Côte d’Ivoire pour visiter le port autonome d’Abidjan. Trois conférence-débats animées en commun avec les universités suivantes : FHB-LOKO-Grand Bassam sur les thèmes suivants : Rôle de l’université dans les sociétés ; Relations commerciales Internationales, Jeunesses et leadership en Afrique.

Pour sa part, la coordinatrice de l’APEJ a déclaré que c’est dans le cadre du développement de l’esprit d’entreprise chez les scolaires et chez les universitaires qu’ils ont organisé cette activité. L’objectif principal est d’apprendre aux élèves et étudiants à se prendre en charge tout en se lançant dans l’auto-emploi. Elle soutient que cela est impossible sans formation, pour cela, l’APEJ organise des ateliers de formation pour les jeunes, tout en contribuant à leur financement. Elle estime que l’APEJ a formé 7.700 jeunes en entreprenariat et 10.000 pour le stage de formation.

Le modérateur, Lassana Touré, également entrepreneur pour plus d’initiation en la matière, explique l’entrepreneuriat. Selon lui, l’entrepreneuriat équivaut à la création, l’innovation et l’excellence.

Il indique que 70% de la population malienne est jeune, l’Etat n’arrive pas à employer les 10% de cette population. C’est pourquoi, dit-il, il est primordial de développer l’esprit de l’entrepreneuriat pour diminuer les charges. Touré énumère ensuite les qualités d’un bon entrepreneur qui se résumeraient à la compétence, l’aptitude, l’attitude, la réponse au besoin, et la prise d’initiative à chaque occasion. Pour lui, l’entrepreneur doit toujours chercher l’amélioration et la performance, persister malgré les difficultés. Il doit toujours respecter ses engagements, et doit toujours être à la recherche de l’information, se fixer des objectifs à atteindre, et avoir une forte capacité de communication et avoir la confiance en soi.

 

Sanata Goita (Stagiaire)